Déchets verts

Les déchets verts sont des déchets organiques formés de résidus issus de l'entretien des espaces verts, des zones récréatives, des jardins privés, des serres, des terrains de sports… On désigne par déchet vert les feuilles mortes, les tontes de gazon, les tailles de haies et d'arbustes, les résidus d'élagage, les déchets d'entretien de massifs, les déchets de jardin des particuliers collectés séparément ou par le biais des déchetteries.

Le gisement national de déchets verts des ménages s'élève à 4.5 millions de tonnes/an, soit en moyenne 75 kg/hab/an (source Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement - 1999).

Stockage

  • Le stockage est fonction de la filière de valorisation et suit un cahier des charges bien précis. Les bennes contenant les déchets verts sont le plus souvent protégées contre les dépôts volontaires ou involontaires de déchets « indésirables » pour permettre la valorisation des déchets. En ce qui concerne le conditionnement et le tri des déchets verts, les déchets compostables (gazon, feuilles mortes) sont souvent séparés des autres déchets plus volumineux (branchage).
  • Il est nécessaire d'étiqueter correctement la benne à déchet en précisant le nom du producteur du déchet et le code nomenclature.

Prise en charge

Selon le type de déchets, il existe différentes filières d'élimination dont voici les principaux acteurs:

  • Les déchèteries : les particuliers peuvent amener leurs déchets verts dans les déchèteries publiques. Les entreprises accèdent aux déchèteries réservées aux professionnels et, dans certaines conditions, à de nombreuses déchèteries publiques.
  • Les paysagistes, horticulteurs acceptant les déchets verts
  • La plate-forme de compostage : accueille les déchets verts collectés et transportés sous la responsabilité de la collectivité
  • La plate-forme de transit et regroupement de déchets verts
  • Les centres d'enfouissement techniques (pour les déchets verts souillés par des déchets dangereux notamment)
  • Le centre d'incinération pour les produits ligneux

Traitement et élimination

La filière d'élimination la plus appropriée aux déchets verts, de par leur caractéristiques (structure, taux d'humidité, teneurs en carbone et azote…) et leur degré de pureté, est la valorisation par traitement biologique. Elle permet de valoriser la matière organique ainsi que de réduire les flux de déchets vers les centres de stockage et les incinérateurs.

Valorisation

Plusieurs techniques sont envisageables suivant les deux modes possibles de dégradation de la matière organique.

  • En présence d'oxygène : le compostage (pratique la plus courante, on l'applique aux feuilles mortes, gazon…)

Le compost est utilisé en agriculture ou par les services des espaces verts. 10 000 m3 de déchets fermentescibles produisent environ 1 500 m3 de compost.

  • En absence d'oxygène : la méthanisation (qui intervient après broyage). C’est une fermentation anaérobie contrôlée (en absence d'air) des déchets verts qui aboutit à un dégagement de biogaz, pouvant être récupéré et utilisé comme combustible.

Le biogaz est utilisé comme combustible pour automobile ou pour la production de chaleur et d'énergie.
(source : ademe)