Lampes

80 millions de lampes sont mises au rebut annuellement, ce qui représente un enjeu environnemental majeur (Source : Recylum).

Mais toutes les lampes ne sont pas concernées par le recyclage : celles dites « classiques », à filament et très énergivores, doivent être jetées à la poubelle « standard ».

Parmi les lampes devant être recyclées, on distingue 4 catégories :

  • les tubes fluorescents;
  • les lampes basse consommation;
  • les autres lampes à décharge (iodure métallique, vapeur de mercure, sodium haute et basse pression);
  • les lampes à leds.
  • Elles ont toutes un point commun permettant d’identifier qu’elles doivent être recyclées : le marquage poubelle barrée.

    Télécharger notre dépliant spécifique lampes

    Le pré-tri

    Il repose sur l'apport volontaire.
    Des contenants spéciaux sont mis à disposition des entreprises et des particuliers pour collecter les lampes, les stocker provisoirement et les transporter jusqu'à un point de collecte agréé par l'eco organisme Recylum. Les particuliers apportent leurs lampes usagées dans les points de collecte agréés comme certaines déchèteries.

    L'apport ou la collecte

    Lorsque les conteneurs sont pleins, ils sont acheminés par l’éco-organisme Recylum vers un centre de traitement ou de regroupement. Pour les entreprises, le groupe Schroll assure la collecte ou peut accueillir sur certains de ses sites les livraisons de lampes usagées.
    Les lampes usagées sont contrôlées, conditionnées et enlevées par l'organisation de la société agrées Recylum.

    La nouvelle vie des lampes

    Le verre, majoritaire dans une lampe, constitue un matériau de choix pour les fabricants de tubes fluorescents neufs. Il peut être utilisé par les verreries à la place du sable.
    Le mercure est régénéré et recyclé pour être réutilisé comme du mercure neuf.
    Les autres matériaux (fer, aluminium) sont recyclés dans la filière métaux.